EN CHANTIER


ARCHITECTURE


EXPERIMENTATIONS


ECRITS


ATELIER










atelier actm
36 rue parmentier - 38000 grenoble
09 83 50 59 60 -  atelier@actm.archi
Mark

ateliers de production artistique


site : Sergy (01)


maîtrise d’ouvrage : SCI Bermuda associé

maîtrise d’oeuvre : actm, secoba, cena

équipe : Thomas Mouillon, Adrien Cuny, Jean-Yves Chazeau, David Viallet 

programme : atelier construction, atelier vidéo, atelier photo, ateliers individuels, espace polyvalent, logement

surface : 1 300 m² - sdp 820 m²

800 000 € ht


projet 2015 - DET en cours - livraison automne 2020


vers le chantier

BERMUDA

Bermuda est né de l’envie de plusieurs artistes de mutualiser leurs espaces de travail pour créer des ateliers plus spacieux, mieux outillés, et qui leur permettent d’inviter des résidents. Ce ne devait pas simplement être un lieu de travail, mais un lieu de vie qui leur ressemble dans la forme et le fonctionnement, un lieu ouvert et accueillant qui puisse s’adapter et évoluer.

Installer dans la campagne genevoise, au pied du Jura, le site est très beau. Abrité par un bois de chêne au nord, le bâtiment est construit entre une petite rivière et une ligne de chemin de fer désaffectée. C’est une grande toiture ouverte qui abrite quatre volumes indépendants. Entre ces volumes, les espaces sont laissés libres. Leurs fonctions ne sont pas définies.

Les choix de projet se sont orientés pour offrir le plus d’espace possible malgré un budget très contraint. Il a été décidé de construire des ateliers hauts sous plafond pour réaliser des grandes installations, et pour pouvoir ajouter des mezzanines ou un étage plus tard. La toiture a été prolongée au-delà des volumes habités pour créer des espaces couverts et protégés du vent. Tout ce qui était superflus a été retiré. Nous n’avons gardé que l’essentiel.

La construction a quelque chose d’archaïque, d’élémentaire. Les questions constructives sont dissociées en autant d’éléments qu’il y a de sujets, et résolues de la façon la plus simple possible. Cette simplicité donne son caractère à l’ensemble. Un ouvrage non technique mais manuel, pensé dans une économie de gestes et de moyens. Les matières contrastent les unes avec les autres. L’ombre portée du rythme serré des fermettes vibre à la surface des murs de briques. La surface lisse des vitrages réfléchit la nature dans l’aplat des façades chaulées de blanc. La stabilité des portiques en béton rassure face à la fragilité de la charpente. C’est une construction où l’air circule, ou les oiseaux nichent entre les bois de la charpente, et où le regard se glisse entre les volumes.
Mark